Festival

Festival Précaire

Festival Précaire
Août 2022
Creuse (Antenne Bourganeuf)

Bilan de l'édition 2021

Créé en 2020 sur les cendres encore chaudes de ce qu’on pensait être à l’époque le confinement, le Festival Précaire entendait pouvoir proposer au public, à prix libre, des formes issues du spectacle de rue en plein air dans le but d’offrir une alternative à l’annulation de la plupart des propositions estivales et d’essayer de réconcilier les spectateurs avec la fréquentation des spectacles vivants.

À ce titre, cette première édition aubussonnaise avait rempli ses objectifs et connu un franc succès puisque, malgré la distanciation physique imposée, plus de 1000 spectateurs avaient pu assister durant 11 jours, à heure fixe (19h), à des propositions diverses et variées toutes issues du secteur du spectacle vivant sur l’espace public.

La volonté en 2021, au vu de l’évolution lente du retour à des conditions sanitaires normales, était de réitérer ce challenge en augmentant cette proposition à plusieurs communes du département, Aubusson, Guéret et Bourganeuf, toutes aussi désireuses de s’inscrire dans le développement de ce projet.

Trois compagnies et structures locales, Entresorts de l’ordinaire, Le Chat Perplexe etInstants Libres, se sont donc associées pour sortir de terre ce projet hors normes et mettre en place une proposition similaire à 2020 mais simultanément, dans trois lieux différents.

En effet, et le succès nous a donné raison, il nous semblait que le réservoir de public était loin d’être épuisé mais aussi que le fait de proposer aux compagnies trois représentations au lieu d’une seule rationalisait encore considérablement l’impact carbone d’une telle démarche.

L’appui des scènes institutionnelles, la Scène Nationale d’Aubusson, la Guérétoise de spectacles et la salle Confluences, a eu un impact positif sur l’organisation globale en permettant cette année la mise en place de coproductions et en favorisant la possibilité de rémunérer équitablement aussi bien les compagnies accueillies que les intervenants locaux.

Les conséquences de la météo capricieuse des premiers jours ont pu être atténuées par les possibilités de repli que nous ont offert aussi ces nouveaux partenariats. Néanmoins, la mise en place inopinée du pass sanitaire, trois semaines avant le début de la manifestation, nous a contraints à revoir nos objectifs de fréquentation, mécaniquement divisée par deux, du fait de la limitation à 49 personnes de nos différents ERP. En effet, le contrôle du pass sanitaire du public, outre le fait qu’il ne correspondait pas à notre éthique d’ouverture vers des populations parfois peu concernées par le spectacle, était, à ce moment, au-delà de nos moyens techniques.

Sur 34 représentations prévues, 32 ont pu néanmoins avoir lieu pour le plaisir de 1 500spectateurs d’ici et d’ailleurs et au bénéfice des 13 compagnies ayant cette année encore accepté de coproduire avec nous cette forme novatrice de festival qui, par sa « plastique »particulière, s’adapte aux conditions de terrain qui évoluent en permanence.

La stabilité de la générosité du public ainsi que l’enthousiasme des compagnies accueillies et accueillantes font encore cette année de cet événement une forme originale de festival de crise.

You may also like: